FMBR Association des Fortifications de Marseille et des Bouches du Rhône
© 2018 Association FMBR

Demande officielle de classement du poste de direction de tir (PDT) de la batterie FENOUIL à l'Estaque

Official request to the French Ministry of Culture for the protection of the observation post of Fenouil Battery as National Landmark

FMBR a officiellement demandé à la DRAC Paca la protection au titre des monuments historiques du PDT de la traverse Sacomanne qui est menacé de destruction par un projet immobilier

FMBR sent an  official request to the DRAC PACA for the protection as National Landmark of the observation post that is jeopardized by a real estate program

Merci de nous soutenir en signant notre pétition



La batterie « Fenouil » ou MAR 020 est l’une des batteries composant le mur de la Méditerranée dont la construction a démarré dès l’envahissement de la zone libre en Novembre 1942.  Elle est implantée à l’entrée de l’Estaque à la « fontaine aux tuiles », L’organisation TODT en a démarré la construction fin 1943 et la batterie avec son PDT H636, ses quatre casemates H671 armées de canons de 105mm français et sa  DCA (6 canons de 88mm) sera opérationnelle avant l’inspection du Maréchal Rommel en mai 1944. Elle était opérée par le  1291ième régiment d’infanterie côtière de l’armée de terre qui fut anéanti durant les combats de la libération de Marseille. Après-guerre, la Marine Nationale inspectera la position en 1946 et décidera pour des raisons stratégiques de conserver le PDT et 3 casemates sur les quatre. Ces 3 casemates ainsi que le PDT sont intégrées dans le milieu urbain. La quatrième casemate est enfouie sous une villa de la traverse Sacomanne.

The « Fenouil » battery or MAR 020 is one of several artillery batteries of the Mediterranean wall built immediately after the german army invaded the free part of France in November 1942. It stands at a place nicknamed “La fontaine aux tuiles” or “Tiles Fountains” near the inlet of l’Estaque, the famous village of Marseille. Todt organization began its construction at the end of 1943. The position with its H636 observation bunker, 4 french 105mm guns under H671 casemates and its FLAK ( 6x88mm guns) is ready for Marechal Rommel’s inspection in May 1944. It was in the hands of the Heer 1291st costal artillery regiment that was annihilated during the fights for the liberation of Marseille.  The French Navy checked the position in 1946 and decided to keep the observation post and 3 casemates for strategic reason. These 3 casemates and the observation bunker are now part of the urban landscape. The 4th casemate is buried under a house of Traverse Sacomanne.


Sur le plan historique, Marseille n’a été le lieu que de 3 batailles significatives en plus de 26 siècles d’histoire. La dernière bataille en date (23 au 28 Août 1944) permit de se débarrasser du joug nazi. Les combats les plus durs et les plus meurtriers de la libération de Marseille eurent lieu dans un rayon de 3 kilomètres autour du PDT « Fenouil ». La batterie tira sur les troupes françaises (goumiers marocains et tirailleurs algériens de la 3° DIA) qui cherchaient à approcher de l’Estaque et à s’emparer la crête de Verduron et de la batterie de Foresta. Nous sommes donc en présence d’un vestige important de cette bataille.

From an historical point of view, only 3 battles took place in Marseille in more the 26 centuries of history. The last battle (23rd to 28th of August 1944) was to get rid of the nazi burden. The toughest fights took place in a 3 kilometers radius around the “Fenouil” observation bunker. The battery shelled the French troops (morocco goumier and algerian riflemen of the 3rd DIA) who wanted to reach l’Estaque and to take the ridge of Verduron and the nearby Foresta gun positions. We are facing an important vestige of this battle.



Sur le plan patrimonial, l’état de conservation du PDT est exceptionnel pour la région car les PDT hors de Marseille furent sabotés à l’explosif lors du repli allemand et les autres PDT de Marseille ont été pillés de leurs équipements et dégradés voire même détruits.

Landmark. The state of conservation of the observation post is clearly outstanding for this part of France. All the observation posts in the surroundings were sabotaged during the german retreat and the other observation posts located in Marseille were looted or even destroyed.


Nos soutiens:

Monsieur Henri Jibrayel député du secteur:

madame Samia Ghali sénatrice du secteur:


Lettre de Monsieur Francis Agostini au nom des associations d'anciens combattants




Réponse de Madame Pellerin, Ministre de la Culture:


Réponse de Monsieur Stéphane Bouillon, Préfet de région